Renforcez les défenses immunitaires : naturellement et efficacement.

Renforcez les défenses immunitaires : naturellement et efficacement.

Pour le moment, il n’y a pas de traitement efficace contre le Covid19. Mais il existe de nombreuses interventions efficaces pour renforcer notre protection interne : nos défenses immunitaires. Ces interventions diminuent le risque de contamination et accélèrent la guérison une fois contaminé. Voyons ci-dessous des compléments alimentaires et des pratiques prouvées par la science, qui renforcent nos défenses immunitaires, tellement importantes actuellement.

I. A INTEGRER

La Vitamine D

Dans l’article sur la vitamine D de Mai 2019, j’expliquais l’importance de cette précieuse hormone. Notamment si nous voulons nous protéger contre un virus respiratoire, une prise de 800UI (bébé) à 2000UI (adulte) par jour réduit le risque d’une infection respiratoire [1] tout en amenant d’autres bénéfices pour le corps, sans aucun risque.

La vitamine D joue un rôle bénéfique indispensable pour la santé de nos os, pour un équilibre hormonal global, pour un meilleur sommeil, pour le système digestif et immunitaire. Les personnes souffrants de problèmes d’auto-immunité (allergies, asthme, hypothyroïdie, sclérose en plaque et autres) bénéficieraient encore plus d’une supplémentation en Vitamine D.

Dans le même temps, une supplémentation en vitamine K2 et A renforce les actions bénéfiques sur le système immunitaire et les os [2,3]

La Vitamine C

Une supplémentation en vitamine C diminue le risque d’infection et accélère la guérison des infections hivernales [4,5]. Les recherches étudient souvent des doses très hautes de supplémentation (jusqu’à 25 grammes de vitamines C par jour!), en prise orale et intraveineuse. Une supplémentation de 300mg à 1 g de vitamine C, matin et midi, n’aura pas d’effets secondaires et vous aidera à vous sentir plus énergique. Si vous tomber malade, une supplémentation de 3 à 5 grammes de vitamine C par jour semble accélérer la guérison de toutes infections.

Le Zinc

Le zinc renforce nos défenses immunitaires et agit aussi comme prévention des cancers [6,7]. Une supplémentation régulière en zinc réduit la fréquence d’infections banales. Une supplémentation de zinc dans les 24h suivant une infection réduit la durée et l’importance des symptômes.

Un probiotique

C’est dans nos intestins que le système immunitaire s’entraîne et se renforce. De nombreuses recherches montrent une réponse bénéfique de nos défenses face aux infections suite à une cure de certaines souches probiotiques.

Les souches les plus étudiées sont, (en commençant par les plus étudiées) : les différentes types de Bacillus (indicus HU36, tyonensis [8] et autres), Sacromyces boulardii, Bifidobacterium infantis et Lactobacillus casei.

Le sport. Mais pas trop.

Une activité physique brève (15 à 45 min) est un excellent moyen de booster les défenses immunitaires et de réduire l’inflammation dans le corps [9]. Les activités fractionnées comme HIIT ou renforcement musculaire, facilement praticable à la maison pendant 15 à 30 minutes, semblent être les plus efficaces. En revanche, une activité sportive trop intense et trop longue (plus d’une heure par jour), augmente l’inflammation et perturbe ainsi les défenses immunitaires.

Quand on est une femme, lors des règles, il vaut mieux privilégiez une activité plus douce comme le yoga.

La méditation

C’est un moyen prouvé de diminuer le stress et l’inflammation, de fortifier le système immunitaire [10]. La méditation y arrive par plusieurs chemins, notamment en réduisant le taux d’hormones de stress dans le corps.

Une fois que vous avez trouver le type de méditation qui vous plaît (pleine conscience, visualisation, transcendance ou travail de souffle), vous allez pouvoir profitez de nombreux bénéfices de méditation quotidienne en plus des bénéfices immunitaires!

II. A ECARTER

La cigarette

Surprise ? Fumer cause une réaction inflammatoire sur tout notre corps, pas uniquement la gorge et les poumons. Nos cellules immunitaires travaillent des heures supp’ pour contrer la brûlure causée par la fumée ou la vapeur et contrer l’intoxication causée par les substances chimiques. Elles n’ont pas le temps de s’occuper de la protection des infections. Quand les infections sont là, nos pauvres défenses immunitaires épuisées sont moins efficaces. C’est pour cela que les fumeurs, généralement, restent malade plus longtemps que non-fumeurs.

Si vous cherchez un « coup de fouet » pour diminuer votre consommation de tabac, « réduire le risque de finir à l’hôpital avec le Covid19 », peut être une bonne motivation.

Le sucre

Désolée ! En vous « réconfortant » avec du chocolat vous ne confortez pas votre corps ! Le sucre en toutes ces formes mangeables et buvables est l’agent pro-inflammatoire par excellence. L’inflammation perturbe notre système immunitaire. Le sucre est également un agent de vieillissement, de problème de peau, de problème de moral, de digestion, du système cardio-vasculaire. Bref, de tout le corps. Si vous voulez boostez vos défenses, diminuez au maximum votre consommation de produits sucrés.

Ne vous inquiétez pas, cela ne reste pas « dur » le reste de votre vie ! Moins on consomme de quelque chose, moins on en a envie. Les explications suivront dans un des prochains articles.

Les soirées longues

Mauvais sommeil = mauvaise santé. Pareil pour « pas assez de sommeil » ou « sommeil décalé ». En ce temps de confinement (mais aussi après!) le sommeil est votre allié incontournable pour un système immunitaire fort et équilibré. Ne passez pas le début de votre nuit devant Netflix, parce que vous vous levez quand vous voulez le lendemain. Les heures régulières de coucher et de lever et une diminution d’exposition aux écrans le soir sont encore plus importants maintenant.

Merci de votre intérêt ! Portez vous bien !

Sources :

  1. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28202713
  2. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/32219282
  3. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2906676/
  4. https://www.cochranelibrary.com/cdsr/doi/10.1002/14651858.CD000980.pub4/abstract
  5. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30081415
  6. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6457799/
  7. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6835436/
  8. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/32075660
  9. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6523821/
  10. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29306937