L’approche fonctionnelle est basée sur les systèmes biologiques et leur fonctionnement pour trouver et traiter les causes profondes des maladies chroniques plutôt que traiter uniquement leurs symptômes.

La médecine fonctionnelle utilise les données les plus fiables et récentes de la science actuelle pour aider le médecin et le patient à travailler ensemble afin de trouver les causes uniques et personnelles des symptômes de chaque patient, de les soigner et d’atteindre le potentiel maximal de la santé de chacun. Un même symptôme ou une même maladie peut avoir des causes différentes pour des personnes différentes. Une même circonstance peut amener des symptômes différents chez des personnes différentes.

Prenons des exemples simplifiés. Une hypertension peut être liée à une surcharge d’hormones de stress dans le corps d’un patient et à un déséquilibre d’hormones sexuels pour un autre. Et à l’envers, a surcharge d’ hormones de stress peut être responsable d’une hypertension chez l’un patient et des troubles intestinaux chez l’autre. Ce sont des exemples simplifiés qui illustres le raisonnement de la Médecine Fonctionnelle.

Contrairement à l’approche conventionnelle, on ne prescrit plus le même médicament pour tout le monde qui vient avec une même plainte. Un médecin fonctionnel a compris l’importance d’une approche individuelle basée sur les conditions génétiques, épigénétiques, nutritionnelles et le mode de vie de chacun.

Le patient apprend et comprend comment son patrimoine génétique unique est influencé par des différents facteurs de son passé et son présent : les événements de sa vie, une éventuelle exposition aux toxines de l’air, eau, agro-alimentaires ou autres, la présence des sensibilités ou intolérances alimentaires méconnues, une flore intestinale déséquilibré ne permettant pas d’assimiler correctement les nutriments, et et et… Il apprends comment réparer les structures de son corps et leur proposant un environnement favorable à cette réparation. Cela se passe en modifiant son alimentation d’une façon qui sera la plus adaptée à lui pour le temps nécessaire, en prenant certains suppléments, en diminuant une toxicité, en apprennant géré le stress qui accompagne et aggrave les déséquilibres chroniques. La compréhension est un principe primordial car elle nous habilite à amener notre santé vers son véritable potentiel.

Ainsi, l’approche fonctionnelle peut activer les processus de guérison des nombreuses maladies chroniques, même de celles estompées de « vieillissement », « sans cause », « usure », « essentielle », « idiopathique » ou autre noms qui nous laissent dans l’incompréhension et l’incapacité d’agir sur notre santé.

Nous quittons donc le modèle ou une maladie d’un organe sera traitée par les médicaments visant à cacher les symptômes de cet organe en ignorant ce que cela fait pour le reste du corps. Nous adaptons une démarche globale, en cherchant à comprendre ce qui se passe au niveau cellulaire, en cherchant les causes (toujours multiples). Cette approche permet de voir chacun comme un individu unique et complexe, où chaque organe est en lien avec tous les autres.

« La force qui est en chacun de nous est notre plus grand médecin » – Hippocrate